Prototyper trop tôt : un risque pour le Design Thinking

Le prototypage est l’un des éléments qui différentie l’approche de Design Thinking des autres approches de co-création. Mais prototyper très tôt dans le processus de Design Thinking peut être contre-productif. Explication.

Dans son livre Design for Change, Tim Brown, fondateur de IDEO et initiateur du Design Thinking, écrit (p.89) :

Prototype IDEO Design Thinking

« The faster we make out ideas tangible, the sooner we will be able to evaluate them, refine them ».
« Plus vite nous rendons nos idées tangibles, plus tôt nous serons en mesure de les évaluer, de les affiner ».

Effectivement, le prototypage permet de tester rapidement une idée, d’avoir un retour de la part des utilisateurs, de se rendre compte de difficultés d’usage qui n’auraient pas été identifiées lors de génération de l’idée, et ainsi d’affiner le produit ou le service que l’on souhaite créer.

Mais un prototypage trop tôt dans le processus de Design Thinking peut-être contre-productif car il bloque le processus créatif.


Prototyper = limiter l’ambiguïté



Lorsque l’on réalise un prototype, on matérialise une idée et on la rend concrète et tangible. On passe donc du domaine de l’imaginaire au domaine du réel. Il n’y a donc plus d’ambiguïté possible sur ce que l’on avait en tête : nous avons matérialisé sous une forme unique notre idée. Notre pensée se concentre alors sur cette représentation unique de notre idée.
Lorsque l’on présente ce prototype aux utilisateurs, ils n’ont plus besoin de faire leur propre projection de l’idée que nous leur exposons. nous leur imposons directement notre propre représentation.
Cela « tue » alors le processus créatif, étroitement lié à l’imaginaire.

Harry PotterUn parallèle peut être fait avec la transposition d’un livre au cinéma. Lorsque vous lisez un livre, vous créez votre propre représentation des personnages, des lieux, des objets, du cadre dans lequel se déroule l’histoire. Deux lecteurs n’auront pas nécessairement la même représentation d’un livre pourtant identique. Il y a donc une diversité des interprétations, une richesse créative.
Lorsque ce même livre est adapté au cinéma, le réalisateur impose sa propre représentation du livre aux spectateurs. Il n’y a plus de place pour l’imaginaire. Et bien souvent, les personnes qui ont apprécié le livre ne se retrouvent pas dans le film. Le lecteur est alors frustré par la représentation imposée par le réalisateur.


Prototyper = se concentrer sur les fonctionnalités que n’a pas le prototype



Une fois qu’un produit, service ou processus a été prototypé, deux risques majeurs sont alors à l’oeuvre dans le processus de création :

  • Le premier est d’inciter l’utilisateur à réagir sur un prototype qui ne répondrait pas au problème initial qu’il avait exprimé (ou qu’il avait pensé exprimer). Le fait de lui mettre entre les mains un prototype l’obligera à commenter celui-ci en terme de fonctionnalités présentes ou manquantes, et non de repartir de son besoin initial pour réellement évaluer si le prototype y répond.
  • Le second est que l’utilisateur se sentira « obligé » de proposer des améliorations ou fonctionnalités supplémentaires, pour montrer sa valeur ajoutée, bien que le produit tel qu’il est présenté répond peut-être déjà à son besoin initial. Il peut en résulter une complexification inutile du produit.

Cela induit le risque pour le design thinker d’entrer dans une fuite effrénée vers l’ajout de fonctionnalités souvent accessoires, pour intégrer les retours des utilisateurs.

Avant de prototyper, il est donc impératif d’une part de laisser suffisamment de temps à l’imaginaire pour permettre d’explorer un grand nombre de possibilités de réponse au besoin et d’autre part de bien définir le problème de l’utilisateur avant de commencer le prototypage.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>